Comment profiter d’une carte de visite vraiment efficace ?

Des modèles de cartes de visite, il en existe des centaines pour ne pas dire des dizaines de… milliers ! Un très grand nombre de versions différentes sont proposées : couleurs vives ou esthétique basée sur le noir et le blanc, typographie agressive ou au contraire très « corporate », incrustation d'une image photographique ou illustration vectorielle, support en papier cartonné, plastique, bambou ou même métal ! Il y en a vraiment pour tous les goûts ! Mais il y a quelque chose qui ne change pas, c'est le besoin d’une carte de visite efficace quand il s'agit de transmettre des coordonnées ou des informations pertinentes.
beautiful-young-woman-concentrated-face-expression-thinking-on-problem-teenage-hipster-style-dressed-in-jeans-shirt-isolated-on-white-background-modern-fashion-worried-busy

Dans cet article, nous allons justement voir les points qu’il ne faut pas oublier et quels sont les éléments à insérer impérativement sur votre carte de visite, que celle-ci soit traditionnelle, c’est-à-dire imprimée sur un carton ou actuelle, intégrant un QR code et une puce NFC.

Sélectionner et mettre en valeur les informations pertinentes

Une image est toujours très parlante et c’est pourquoi il est nécessaire de ne pas oublier de faire figurer le logo de votre entreprise ou un signe graphique distinctif qui va attirer immédiatement l’œil.

Bien évidemment, l’ensemble de vos coordonnées doit figurer de manière lisible, en mettant en évidence vos nom et prénom, votre fonction, votre numéro de téléphone et votre adresse courriel.

L’idée générale est que votre interlocuteur puisse saisir d’un seul coup d’œil les informations les plus importantes : tout ce qui fait obstacle à la compréhension doit être banni car cela risque de diminuer son engagement.

C’est pour cela que nous ne vous conseillons pas de partir dans des formats « exotiques » de cartes de visite ou des finitions très particulières comme des écailles de poisson ou de la peau de lézard !

Privilégiez une forme de sobriété : rien n’empêche de casser un peu les codes traditionnels mais cela doit rester maîtrisé, d’autant plus si votre secteur d’activité est corporate ou industriel.

Choisir une typographie lisible et de qualité

Le premier conseil est de ne pas mélanger les types de caractères car cela donne une image brouillonne et peu professionnelle.

De plus, cela entraîne une impression de manque de lisibilité globale.

Deux polices au maximum sont à utiliser sur une carte de visite : mais si vous faites le choix d’en utiliser une seule, c’est encore mieux !

Pour hiérarchiser les informations, vous utiliserez plutôt les différences de taille de caractères et mettrez ce qui est important en gras.

Pensez aux personnes qui ne voient pas très bien et donc, évitez l’emploi de trop petits caractères car cela sera rédhibitoire.

S’il faut faire un choix entre la taille de l’illustration, le logo et les caractères, nous vous invitons à privilégier la lisibilité des informations.

La charte graphique n’est pas une option mais une obligation !

Peut-être ne connaissez-vous pas ce mot de charte graphique, mais il est essentiel à connaître en matière de communication professionnelle.

En effet, il s’agit de tout ce qui fait la spécificité de votre entreprise en matière de présentation de documents, de logo, d’illustrations, d’icônes, de typographie utilisée et même, de l’espace entre les caractères !

Bref, c’est un cadre précis et que l’on doit respecter pour tous les documents en lien avec l’entreprise à laquelle vous appartenez.

De fait, votre carte de visite, qu’elle soit imprimée sur un carton épais ou fabriquée dans un plastique souple ou du métal, doit impérativement respecter les codes visuels contenus dans la charte graphique.

Si vous faites réaliser votre carte de visite par un professionnel, il vous demandera probablement de la lui transmettre afin que la carte soit en cohérence avec le reste des documents de communication.

De la simplicité avant tout !

Oui, ce critère est important : une carte de visite trop chargée visuellement risque de donner une mauvaise impression et surtout, de noyer les informations pertinentes.

Préférez la sobriété si vous appartenez à une entreprise car celle-ci est appréciée dans toutes les circonstances : n’essayez pas d’attirer l’attention par une créativité « hors norme » sauf, bien sûr, si vous travaillez justement dans le graphisme, l’événementiel ou dans les arts !

Aujourd’hui, on peut vous proposer des cartes de visite en relief ou avec des effets 3D : ne vous précipitez pas, mais prenez le temps de la réflexion car si elles sont très séduisantes au premier abord, elles peuvent se révéler, au final, peu exploitables.

Rappelez-vous : plus un produit sort des sentiers battus, plus il attirera l’œil et l’attention mais plus il risquera de ne pas plaire.

Et comme votre carte de visite est en quelque sorte le prolongement de vous-même et de votre entreprise, il ne faut pas « repousser » votre interlocuteur inutilement.

C’est la même chose pour les couleurs, n’en mettez pas trop : le but est d’égayer votre carte de visite traditionnelle ou sans contact et pas de partager une œuvre d’art…

Mais attention, une carte de visite qui attire l’œil par la qualité de son graphisme et de sa mise en page est à privilégier : nous ne vous conseillons pas l’austérité visuelle car celle-ci peut donner une impression de morosité.

Retrouver l’esprit et la spécificité de l’entreprise

En quelque sorte, on peut considérer que la carte de visite est une infime partie de la société à laquelle vous appartenez. En ce sens, il est important qu’elle reflète ce qui fait la spécificité de l’entreprise, son segment de marché et ses activités.

De ce point de vue là, en dehors du logo et du nom, une illustration bien choisie pourra apporter un intérêt supplémentaire.

Par exemple, si vous travaillez pour une compagnie aérienne, plusieurs petites photographies d’avions pourront être pertinentes.

Si vous êtes dans l’industrie du métal, une photographie spectaculaire de métal en fusion pourra renforcer l’intérêt de votre carte de visite.

Ou encore, si vous êtes grossiste en fleurs, une image représentant un bouquet particulièrement bien composé pourra être un atout : on a moins envie de jeter un document lorsque celui-ci est très agréable pour l’œil !

Mais vous n’êtes pas obligé d’insérer une photographie représentant la réalité, un pictogramme peut également être pertinent : ils peuvent ajouter une petite touche d’originalité tout en renseignant précisément l’activité principale de votre entreprise.

Bien choisir le support de votre carte de visite

Aujourd’hui, une carte de visite, qu’elle soit traditionnelle ou numérique n’est plus forcément fabriquée à partir de pâte à papier.

Elle peut être basée, en effet, sur plusieurs types de plastiques qui vont présenter différents niveaux de souplesse, sur du bois, du bambou et même du métal.

Et si vous souhaitez une finition particulièrement luxueuse, vous pouvez même la faire dorer !

La finition compte également puisqu’en général, vous pouvez choisir entre du mat, du satiné ou du brillant.

Vous pouvez également demander à ce qu’un pelliculage soit apposé afin de la protéger contre les traces d’eau ou les salissures.

Attention toutefois, dans le cas d’une finition brillante ou d’un pelliculage « soft touch », il sera difficile voire impossible d’inscrire des informations avec un stylo : l’encre ne sera pas absorbée.

Le grammage du papier est également à prendre en compte lors de la réalisation de la carte de visite.

La règle est simple : plus le support est épais, c’est-à-dire que son poids est supérieur à 300 g par mètre carré, plus l’impression donnée par la carte de visite sera qualitative.

Si vous souhaitez donner une image de sérieux et d’engagement, c’est un point à intégrer avant le début de l’impression.

Enfin, les études montrent qu’un pelliculage « mat » est plus élégant qu’une finition « brillante » : cette dernière a pour avantage de renforcer la vivacité des couleurs mais elle donne un aspect moins « haut-de-gamme ».

Pourquoi ne pas opter pour une carte de visite connectée avec puce NFC ?

Afin de vous démarquer de vos concurrents, faire le choix d’une carte de visite sans contact incluant un QR code et une puce NFC peut faire la différence.

En effet, avec l’ajout de cette puce communicante, vous pouvez transmettre facilement vos coordonnées à votre interlocuteur : il suffit de poser votre carte de visite digitale sur son smartphone pour que le répertoire des contacts intègre les renseignements vous concernant.

C’est rapide, sûr, et cela évite de gaspiller inutilement du papier : c’est plutôt bien vu à une époque où la protection de l’environnement et l’emploi raisonné des ressources naturelles sont valorisés.

Enfin, vous pouvez même faire ajouter dans la puce NFC, des données de géolocalisation afin que votre interlocuteur trouve facilement les locaux de votre entreprise s’il décide de s’y rendre.

Et grâce au QR code, même si le téléphone portable de la personne avec qui vous échangez est un peu ancien, une simple numérisation réalisée avec l’appareil photo permettra d’avoir accès facilement à vos coordonnées.

Rédigé par Regina Ruiar

Rédigé par Regina Ruiar

Content manager

Articles connexes