La théorie des 6 degrés de séparation, qu’est-ce que c’est ? Comment la mettre en évidence dans la sphère professionnelle ?

La théorie des 6 poignées de main, c’est quoi ? Le terme désigne une technique mise en lumière par le psychologue Stanley Milgram dans les années 60, qui explique un principe selon lequel toute personne pourrait être reliée à une autre par le biais de contacts intermédiaires. En comprenant bien cette théorie et en réussissant à la mettre en évidence, les professionnels peuvent facilement dynamiser leur réseau et multiplier les opportunités dans la sphère professionnelle !
handshake

C’est le psychologue social Stanley Milgram qui est à l’origine du concept des 6 degrés de séparation, connue aussi sous le nom de « théorie des 6 poignées de main ». Née dans les années 1960, sa théorie suggère que toute personne pourrait être reliée à n’importe quelle autre par le biais d’une chaîne de connaissances ou de relations ne comprenant pas plus de six étapes intermédiaires. Zoom sur le concept des 6 poignées de main et sur la façon dont elle régit nos relations professionnelles !

Le concept de la théorie des 6 degrés de séparation : un concept lié à la force des relations humaines

La théorie des six poignées de main (ou théorie des 6 degrés de séparation) est un concept qui répond à l’idée d’une connexion potentielle entre chaque individu. Elle soulève l’idée d’un lien en chaîne qui pourrait potentiellement atteindre n’importe qui dans le monde et ce uniquement via des connaissances de connaissances.

La théorie des 6 degrés de séparation entraîne avec elle de multiples questionnements sur la nature de la connectivité humaine et sur la façon dont les liens s’établissent entre eux.

Six étapes de connexion en moyenne

Dans sa théorie, le psychologue Milgram s’appuie sur une expérience dans laquelle il demande à plusieurs individus d’envoyer une lettre à un destinataire vivant dans une autre ville, en utilisant uniquement des connaissances personnelles. L’expérience révèle que ces lettres mettent en moyenne six étapes avant d’être réceptionnées par le destinataire final. C’est à cette expérience que l’on doit le nom de « six degrés de séparation » ou « six poignées de main ».

Un lien possible malgré la distance géographique ou les frontières culturelles

La théorie des six poignées de main défend aussi l’idée que malgré l’éloignement géographique, des différences sociales, ou encore culturelles, les gens peuvent être liés les uns aux autres d’une manière ou d’une autre. Cette théorie explore une autre idée, celle d’une entraide mondiale, d’une connectivité humaine et de liens qui nous lient profondément les uns aux autres, peu importe qui nous sommes, ou d’où nous venons.

Une théorie qui soulève de multiples questionnements

Si elle peut être porteuse d’espoir, ou en tout cas de positivité, cette théorie soulève également bon nombre de questions et de remises en cause, notamment quant à sa fiabilité. En effet, avec la montée en puissance des réseaux sociaux, le concept semble connaître une évolution constante et l’expérience menée par Milgram, perdre en crédibilité. Néanmoins, la théorie des 6 degrés de séparation est une véritable source d’inspiration dans de nombreux domaines (notamment celui de la psychologie) et permet de s’interroger sur la nature des relations humaines et la manière dont elles sont régies.

La théorie des 6 degrés de séparation et le réseautage professionnel

Dans un monde sans cesse plus connecté, le réseautage est un pilier essentiel pour établir des contacts, multiplier les opportunités, et développer sa carrière. La théorie des 6 degrés de séparation souligne l’idée que chaque individu est potentiellement connecté à des personnes clés dans son domaine professionnel par le biais d’une série de contacts intermédiaires.

En s’appuyant sur cette idée, les professionnels peuvent facilement imaginer accroître leur réseau professionnel, même à l’autre bout du monde.

La théorie des 6 degrés de séparation met en lumière la puissance de la connexion entre les individus et vise à renforcer le réseau professionnel de chacun. Elle souligne l’importance de cultiver des relations professionnelles positives, qui seront susceptibles d’amener à élargir le réseau professionnel.

Un moyen de développer de nouvelles opportunités

La théorie des 6 degrés de séparation repose également sur l’idée d’une collaboration possible entre des personnes géographiquement éloignées les unes des autres. En effet, en reconnaissant le potentiel de connexion des individus les uns aux autres, établir des relations à distance et développer de nouvelles opportunités peut se faire de manière facilitée.

La théorie des 6 degrés de séparation – ou théorie des six poignées de main – encourage l’ouverture d’esprit et l’exploration de nouvelles idées, de nouvelles perspectives et opportunités. Elle permet aux professionnels de partir à la conquête de nouvelles collaborations (ou partenariats) et les invitent à dynamiser leur univers professionnel.

… mais aussi de favoriser l’innovation et la créativité

En favorisant la diversité des contacts, la théorie des 6 degrés de séparation peut également stimuler l’innovation et la créativité dans le milieu professionnel. De nouvelles idées peuvent effectivement émerger de la rencontre de personnes aux expériences et aux perspectives différentes, ce qui peut conduire à des solutions novatrices et à des avancées significatives dans divers domaines.

La théorie des 6 degrés de séparation s’appuie sur une idée forte, celle selon laquelle il est important de comprendre comment les relations professionnelles peuvent être connectées entre elles, et comment elles peuvent influencer et dynamiser un réseau. Cette théorie offre aux professionnels l’opportunité de construire de nouvelles relations et de générer de belles opportunités professionnelles.

Picture of Rédigé par Camille BODET

Rédigé par Camille BODET

Content manager

Articles connexes